Créer un site internet

l'histogramme

 

                                                                      L'histogramme


                    Histogramme : définition

 


                Un histogramme est en photographie numérique une représentation graphique de la répartition des intensités de luminance, du canal rouge, du canal vert, du canal bleu.


                              L'axe des abscisses «horizontal» : représente l'intensité (sombre à gauche, lumineux à droite)


                              L'axe des ordonnées «vertical» : représente la quantité de pixel pour chaque valeur de luminosité.

 

Histogramme

-

-

 

 

                                            L' histogramme quelle utilité ?

 

                  Pour vérifier à la prise de vue si votre exposition est correcte (l'histogramme présenté sur l'écran de votre reflex est l'histogramme sortie jpeg de votre appareil) . Pour veiller à la bonne exposition lors de vos retouches et de vos dérawtisations .

 

                  Deux cas de figures

 

                 vous réalisez vos photographies en jpeg :

-

 

            Il vous faut veiller à ne pas surexposer votre photo.

        Il vous faut veiller à ne pas sous exposer votre photo.

 

Histo

 

                    La plage dynamique de votre sujet dépasse les capacités de la dynamique de votre capteur, deux possibilités

 

                                                            Vous exposez pour les basses lumières (votre photo sera brûlée)

                                           Vous exposez pour les hautes lumières (votre photo sera enterrée)

 

Histo1

 

 

 

                                 les algorithmes de votre reflex ont été mis en défaut, deux cas .

 

      Trop de parties sombres dans votre sujet, votre photo sera surexposée (faire une correction d'exposition diminuer les EV)

 

   Trop de parties claires dans votre sujet, votre photo sera sous exposée (faire une correction d'exposition augmenter les EV)

 

                   Dans tous les cas lorsque les manipulations à partir de votre reflex pour obtenir la meilleur exposition n'auront pas été au top, il est toujours possible au prix de pertes d'informations dans votre photo (histogramme en peigne) de rectifier l'exposition dans votre logiciel photo favori.

 

              vous réalisez vos photographies en raw:

-

 

 

 

                     le fichier raw est un fichier de données brutes codé au minimum en 12 bits contrairement à la sortie jpeg de votre reflex qui est un fichier bitmap 8bits).Le jpeg est directement affichable sur votre écran d'ordinateur et sera identique quelque soit l'ordinateur et sur tous les écrans lorsqu'ils sont calibrés de la même façon. Le fichier raw doit être dérawtisé pour être exporté dans un format bitmap pour être affichable sur écran, lorsqu'il existe une visualisation de votre fichier raw à l'écran celle ci n'est qu'une interprétation faite par votre système d'exploitation ou par votre dérawtiseur ( on doit alors parler de prévisualisation). Votre fichier raw n'est donc pas un format image au sens strict mais un format de données brutes qu'il nous faut exporter vers un format bitmap après l'avoir dérawtisé quelque soit l'interprétation que vous faite de votre fichier raw, votre fichier raw ne peut être transformé, nous pouvons donc le réinterpréter à l'infini en outre vous pouvez obtenir des informations qui n'existe pas dans la sortie jpeg de votre boîtier celle ci n'étant qu'une interprétation par votre reflex du fichier raw. De plus toutes les interprétations de lecture que vous faite de votre raw vers des sorties bitmap sont toujours des interprétations premières donc toutes les informations sont pures (l'histogramme du jpeg après dérawtisation est continu contrairement à l'histogramme en peigne du jpeg retouché).

 

 

                     Les fichiers raw devant être interprétés pour une sortie bitmap le dessein lors de l'exposition à la prise de vue n'est plus la meilleure exposition à priori mais une exposition qui permettra d'inclure à l'intérieur de votre capteur le maximum d'informations, pour ce lorsque la plage dynamique de notre sujet est inférieure ou égale à la plage dynamique de votre capteur il vous faudra dans tous les cas faire tutoyer les hautes lumières avec la surexposition.La plage dynamique de votre sujet dépasse les capacités de la dynamique de votre capteur vous exposerez comme pour la sortie jpeg , pour les basses lumières ou pour les hautes lumières . « N .B. l'histogramme présenté sur l'écran de votre reflex étant l'histogramme sortie jpeg de votre appareil, nous pouvons surexposer notre cliché par rapport à cet histogramme, l'histogramme raw contient un peu plus d'informations sur les hautes lumières, cette surexposition néanmoins ne peut qu'être légère et est différente suivant la marque de votre matériel photographique )

_

 

                   Conclusion : nous pouvons donc dire que traiter ses photographies jpeg sur ordinateur est de la retouche (perte d'informations sur l'histogramme jpeg) traiter à partir du raw est de l'interprétation de ses photographies (aucune  perte sur l'histogramme jpeg).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

  • histogramme

                                                                          L'histogramme


                        Histogramme : définition

     


                    Un histogramme est en photographie numérique une représentation graphique de la répartition des intensités de luminance, du canal rouge, du canal vert, du canal bleu.


                                  L'axe des abscisses «horizontal» : représente l'intensité (sombre à gauche, lumineux à droite)


                                  L'axe des ordonnées «vertical» : représente la quantité de pixel pour chaque valeur de luminosité.

     

    Histogramme

    -

    -

     

     

                                                L' histogramme quelle utilité ?

     

                      Pour vérifier à la prise de vue si votre exposition est correcte (l'histogramme présenté sur l'écran de votre reflex est l'histogramme sortie jpeg de votre appareil) . Pour veiller à la bonne exposition lors de vos retouches et de vos dérawtisations .

     

                      Deux cas de figures

     

                     vous réalisez vos photographies en jpeg :

    -

     

                Il vous faut veiller à ne pas surexposer votre photo.

            Il vous faut veiller à ne pas sous exposer votre photo.

     

    Histo

     

                        La plage dynamique de votre sujet dépasse les capacités de la dynamique de votre capteur, deux possibilités

     

                                                                Vous exposez pour les basses lumières (votre photo sera brûlée)

                                               Vous exposez pour les hautes lumières (votre photo sera enterrée)

     

    Histo1

     

     

     

                                     les algorithmes de votre reflex ont été mis en défaut, deux cas .

     

          Trop de parties sombres dans votre sujet, votre photo sera surexposée (faire une correction d'exposition diminuer les EV)

     

       Trop de parties claires dans votre sujet, votre photo sera sous exposée (faire une correction d'exposition augmenter les EV)

     

                       Dans tous les cas lorsque les manipulations à partir de votre reflex pour obtenir la meilleur exposition n'auront pas été au top, il est toujours possible au prix de pertes d'informations dans votre photo (histogramme en peigne) de rectifier l'exposition dans votre logiciel photo favori.

     

                  vous réalisez vos photographies en raw:

    -

     

     

     

                         le fichier raw est un fichier de données brutes codé au minimum en 12 bits contrairement à la sortie jpeg de votre reflex qui est un fichier bitmap 8bits).Le jpeg est directement affichable sur votre écran d'ordinateur et sera identique quelque soit l'ordinateur et sur tous les écrans lorsqu'ils sont calibrés de la même façon. Le fichier raw doit être dérawtisé pour être exporté dans un format bitmap pour être affichable sur écran, lorsqu'il existe une visualisation de votre fichier raw à l'écran celle ci n'est qu'une interprétation faite par votre système d'exploitation ou par votre dérawtiseur ( on doit alors parler de prévisualisation). Votre fichier raw n'est donc pas un format image au sens strict mais un format de données brutes qu'il nous faut exporter vers un format bitmap après l'avoir dérawtisé quelque soit l'interprétation que vous faite de votre fichier raw, votre fichier raw ne peut être transformé, nous pouvons donc le réinterpréter à l'infini en outre vous pouvez obtenir des informations qui n'existe pas dans la sortie jpeg de votre boîtier celle ci n'étant qu'une interprétation par votre reflex du fichier raw. De plus toutes les interprétations de lecture que vous faite de votre raw vers des sorties bitmap sont toujours des interprétations premières donc toutes les informations sont pures (l'histogramme du jpeg après dérawtisation est continu contrairement à l'histogramme en peigne du jpeg retouché).

     

     

                         Les fichiers raw devant être interprétés pour une sortie bitmap le dessein lors de l'exposition à la prise de vue n'est plus la meilleure exposition à priori mais une exposition qui permettra d'inclure à l'intérieur de votre capteur le maximum d'informations, pour ce lorsque la plage dynamique de notre sujet est inférieure ou égale à la plage dynamique de votre capteur il vous faudra dans tous les cas faire tutoyer les hautes lumières avec la surexposition.La plage dynamique de votre sujet dépasse les capacités de la dynamique de votre capteur vous exposerez comme pour la sortie jpeg , pour les basses lumières ou pour les hautes lumières . « N .B. l'histogramme présenté sur l'écran de votre reflex étant l'histogramme sortie jpeg de votre appareil, nous pouvons surexposer notre cliché par rapport à cet histogramme, l'histogramme raw contient un peu plus d'informations sur les hautes lumières, cette surexposition néanmoins ne peut qu'être légère et est différente suivant la marque de votre matériel photographique )

    _

     

                       Conclusion : nous pouvons donc dire que traiter ses photographies jpeg sur ordinateur est de la retouche (perte d'informations sur l'histogramme jpeg) traiter à partir du raw est de l'interprétation de ses photographies (aucune  perte sur l'histogramme jpeg).

     

      Suite : trop de partie sombre

  • histogramme trop de parties sombres

     

                     Trop de parties sombres dans votre sujet, votre photographie sera surexposée !

     

             Lorsque vous photographiez un sujet, le réglage de la répartition de l'exposition se fait sur la base du gris moyen (gris perçu à 50 % par la vision humaine) .

             Considérons la lumière comme un dégradé qui irait du noir (0% notation HTML 000000 ) au blanc (100 % notation HTML ffffff ) .

     

    Boite a couleurs

     

     

             Les calculs pour la bonne exposition considèrent que la gamme de luminosité de votre photographie est complète, qu'elle va du noir au blanc et votre reflex analyse la lumière en considérant sa répartition pour un dégradé complet avec un gris à 50 % pour en calculer la répartition.

     

    Degrade de gris

     

     

              premier cas : votre sujet contient pour 1/2 de noir (valeur 0) et pour 1/2 de blanc (valeur 100), la moyenne est donc un gris avec pour valeur 50, tout va bien la valeur 50 correspond au gris moyen par la vision humaine 50 %, l'exposition sera donc correcte.

     

    50

     

     

              deuxième cas : votre sujet contient pour 1/2 de noir (valeur 0) et pour 1/2 de gris (valeur 80), la moyenne est donc un gris de valeur 40 .

     

    40

     

     

              Reste maintenant à votre reflex à analyser la lumière. Celui-ci se comporte lorsqu'il a mesuré la quantité de lumière à l'intérieur de votre cliché comme si toutes les valeurs de luminosité étaient représentées, il tente à ramener la répartition de la lumière en se basant sur la valeur de gris moyen (représentée à 50 % par la vision humaine), donc surexpose votre cliché pour ramener la valeur 40 à la valeur 50.

     

    Moyenne 40

     

     

               Trop de parties claires dans votre sujet, votre photographie sera sous-exposée !

     

     

             « La démarche pour l'explication est la même que dans Trop de parties sombres dans votre sujet, votre photographie sera surexposée ! »

     

     

     

             Ces erreurs d'expositions sont valables essentiellement pour les mesures d'exposition matricielle et pondérée centrale.

     

     

     

              Les différents modes de mesure d'exposition :

     

     

     

     

     

           Matriciel : mesure faite sur la plus grande partie de votre image

     

     

     

           Pondéré central : la majeure partie de la mesure porte sur le centre de votre image

     

     

     

           spot : mesure la lumière uniquement sur un point (diamètre du point différent, parfois variable suivant les marques de reflex) ce point se situe sur le collimateur central et ou le collimateur actif (suivant la marque du reflex numérique)

     

     

×